PATRIMOINES IRREGULIERS DE FRANCE

Présentation

Patrimoines irréguliers de France (PiF) est un collectif de recherche-action né en 2012 ayant pour objectif la protection et la mise en valeur d’univers réalisés par des irréguliers de l’architecture et de l’art.

Ces environnements sont dits « irréguliers » car ils ne sont pas conformes aux règles établies en matière de construction, ils évoquent les notions d’éphémère, d’illégalité et de marginalité. Ils combinent différents langages et cassent les barrières entre art et non-art, entre ce qui est central et ce qui est périphérique, entre objet et pratique. C’est une phénoménologie vaste, répandue dans le monde entier, difficile à classer dans des catégories conventionnelles. Une grande œuvre collective en devenir composée d’utopies architecturales, d’environnements ornés par des habitants-paysagistes, de cabanes bricolées sur des ZAD et des ronds-points, ou encore d’installations et de jardins urbains clandestins où l’on cultive la sociabilité, la réciprocité et l’expression créative.

Ces univers ont enflammé les esprits d’artistes, de critiques, de chercheurs et pourtant, ils ne bénéficient que rarement de mesures de protection. L’intérêt anthropologique et la valeur esthétique qui font de ces créations des héritages communs, demandent une réponse.

Réunissant des personnes issues d’horizons divers, PiF vise à mettre en place une stratégie de sauvegarde de ce patrimoine grandissant et fragile en attirant l’attention des particuliers, des média, des pouvoirs publics et des institutions. Il prévoit, d’une part, la constitution d’un observatoire de recherche et d’un centre de ressources documentaires pour la mémoire de ces lieux ; il envisage, d’autre part, un travail de survie matérielle in situ, à travers l’implication des communautés locales, des collectivités et des services de l’État, une assistance juridique, des campagnes de sensibilisation, des actions de sauvegarde.
PiF soutient également les initiatives de valorisation et de médiation portées par des associations locales, en offrant une assistance scientifique et technique. Des manifestations temporaires culturelles et / ou scientifiques, organisées in situ et hors les murs, en assureront la valorisation et la connaissance auprès du public.

 

L’un des objectifs de PiF est d’encourager les échanges et de fédérer les acteurs ayant pour but commun la sauvegarde, l’entretien et la promotion des patrimoines irréguliers. Le croisement des connaissances, la mise en commun des sources documentaires et des recherches conduites par les membres et les collaborateurs de ce groupe sont envisagés comme des conditions indispensables à la mise en œuvre d’une base méthodologique unifiée et d’un travail adéquat sur ces héritages atypiques.